• Culture

    Une crise de la nature de l’État

    1/ Nous ne sommes pas les seuls à le dire : l’Algérie fait face à une grave crise. Cependant les différentes composantes du pouvoir et de la classe politique n’évoquent que des aspects parcellaires de la crise : crise de légitimité, crise budgétaire, crise identitaire… Mais la crise est un tout indissociable et sa solution ne peut être qu’un tout indissociable portant aussi bien sur son socle socio-économique que sur sa structure politico-idéologique. C’est pourquoi, depuis 1999, les tentatives de régler la crise sécuritaire en la découplant des autres aspects ont abouti au seul résultat possible  : le développement n’a pas été la conséquence mécanique de la paix. 2/L’Algérie a tenté de…

    >>
  • Communiqués,  Événements

    POUR UN LARGE GOUVERNEMENT DU TRAVAIL

    Le congrès du Mouvement Démocratique et Social appelle à la mise en place d’un large gouvernement du travail. Pourquoi réitérer cette initiative proposée par son conseil national suite aux législatives de mai 2017 ? Parce que l’esprit de responsabilité envers l’Algérie, État et société, nous fait juger indispensable de rectifier la ligne imposée actuellement au pays, d’accélérer la dissolution du despotisme néolibéral adossé à la rente pétrolière et de poser les bases matérielles pour aller vers la 2ème république. C’est une étape obligée pour remédier de façon claire et constructive à la crise de la nature de l’État, à l’exigence de sa refondation ainsi qu’à celle de toute la classe politique.…

    >>
  • Événements,  Politique

    Deux projets antagoniques et irréductibles

    20/Quelle est la cause principale de la crise qui atteint notre pays ? C’est qu’il y a une contradiction manifeste entre d’une part les besoins de la société et de l’Algérie et d’autre part les intérêts des forces de l’argent sale liées aux tenants du despotisme néolibéral adossé à la rente par un mécanisme unique de pillage et de contrôle du pays, le soumettant, par ailleurs, à la logique du capital financier globalisé qui domine le monde. 21/C’est la raison pour laquelle la lutte en Algérie prend, ces dernières années, une dimension toujours plus large et un cours plus politique. Les résultats des élections de 2017, aussi bien législatives que locales,…

    >>
  • Événements,  Politique

    Pour une Algérie démocratique et sociale

    27/Le MDS souhaite édifier la 2ème république. C’est un État refondé, un État de droit démocratique, une démocratie vivante, une démocratie dans son acceptation universelle. C’est l’État dont la société a besoin pour faire face aux exigences du monde d’aujourd’hui. Son socle sera bâti en mettant en œuvre un véritable patriotisme économique permettant la promotion d’une économie productive et assurant un développement durable. 28/On parle beaucoup de patriotisme économique ces derniers temps. Mais il faut être clair et transparent. Il ne s’agit pas, en effet, de présenter, en se prévalant du projet de Novembre, des pseudo-réformes qui ne visent qu’à aménager le système ou bien de bavarder sur le caractère…

    >>
  • Communiqués,  Événements

    Un changement profond est nécessaire

    34/Quelle orientation politique peut répondre aux aspirations de la société et en particulier de ses couches populaires, à celles des tenants d’une économie productive, aux forces qui souhaitent un développement durable ? Il faut une politique dont l’objectif majeur soit de liquider le clientélisme et de mettre le travail et le mérite au cœur de notre système, de les promouvoir comme valeurs centrales. Une politique qui permette d’autonomiser la société qui pourra alors agir dans le sens d’une rupture vers la 2ème république. 35/Cela nécessite la réalisation d’une série de mesures urgentes, qui valorisent le travail et ceux qui produisent les richesses, qui améliorent les conditions pour permettre le développement en…

    >>
  • Communiqués,  Événements,  Politique

    Un programme réaliste et cohérent

    44/La tâche d’un gouvernement du travail serait de mettre en œuvre un programme qui tourne le dos aux mesures antisociales, anti-démocratiques et antinationales prises depuis des années au seul bénéfice des forces liées au despotisme néolibéral adossé à la rente. Sa politique consisterait à proposer à toute la société d’être elle-même l’artisan de changements politiques, économiques et sociaux sans précédent. 45/Nous ne sommes pas des démagogues. L’orientation politique que nous proposons est conséquente. Pour sa part, le MDS dispose d’un programme qui ne se contente pas d’avancer des objectifs sociaux comme un catalogue de bonnes intentions en direction des algériennes et des algériens qui attendent, dans leur ensemble, une amélioration…

    >>
  • Discours,  Politique

    Un programme pour une Algérie souveraine

    54/La transformation profonde de notre modèle politique et l’édification d’une économie saine, diversifiée et puissante préserveront les bases de l’indépendance nationale. Une Algérie démocratique doit, en effet, être une Algérie indépendante. Elle doit pouvoir en toutes circonstances décider souverainement de la meilleure manière de défendre ses intérêts et ceux de son peuple. Une Algérie démocratique et qui se développe c’est un pays qui renforce son front intérieur et pourra enfin laisser une ANP, armée du peuple, se consacrer à ses lourdes missions de défense des frontières. 55/Notre pays doit, par ailleurs, sauvegarder son entière liberté de choix pour initier les rapports de coopération les plus fructueux et continuer à défendre…

    >>
  • Discours

    Unir les forces patriotiques et démocratiques

    63/Nous pensons que c’est seulement en libérant l’État algérien que la société pourra se libérer totalement d’une classe politique obsolète et édifier une 2ème république. Nous sommes donc rassembleur. C’est, en effet, la condition pour libérer le pays du despotisme néolibéral adossé à la rente. 64/Mais le gouvernement du travail auquel nous appelons n’est pas un fourre-tout, un attrape-tout. Nous voulons agréger, dans l’action, les forces qui souhaitent le changement, l’ensemble de ceux qui souffrent de la domination étouffante du despotisme néolibéral adossé à la rente. C’est ainsi que nous concevons le front intérieur, pour en faire un levier puissant qui permette de venir à bout des obstacles dressés au…

    >>
  • Discours

    Mouvement Démocratique et Social

    Le MDS (Mouvement Démocratique et Social) est un mouvement politique moderne. Il est l’héritier du PAGS, fondé en 1966 auquel a succédé Ettahadi-Tafat en 1993. Hachemi Chérif, son premier secrétaire général, a élaboré la ligne de double rupture avec l’islamisme politique et le système rentier. Le MDS veut édifier une 2ème république démocratique et sociale, bâtie sur un Etat de droit, la séparation du politique et du religieux, la promotion de l’algérianité et la parité entre l’homme et la femme. Il lutte contre l’import-import et la spéculation qui défendent des intérêts étroits au détriment de l’émergence de l’Algérie. Le MDS veut réhabiliter le travail et mettre en place une économie…

    >>